Actualités

Lancement de la campagne 2018 de lutte contre les feux de forêt

 
 
Lancement de la campagne 2018 de lutte contre les feux de forêt

Mardi 19 juin 2018, Christophe COUSIN, directeur des services du cabinet, représentant Myriam GARCIA, secrétaire générale de la préfecture, préfète des Alpes-de-Haute-Provence par intérim, a lancé la campagne 2018 de lutte contre les feux de forêts dans le département, en présence de Pierre POURCIN, président du Conseil d’administration du Service départemental d’incendie et de secours, de Gilles MEGIS  vice-président de la DLVA, de Jean-Luc ZERBONE, maire de Allemagne-en-Provence, et de l’ensemble des acteurs de la prévention et de la lutte contre les feux de forêts.

Cette présentation de manœuvres de lutte contre les feux de forêt a été l’occasion pour Christophe COUSIN de rappeler que la protection de la forêt constitue, en cette période estivale, une priorité nationale.

Cet enjeu est d’autant plus prégnant dans les Alpes-de-Haute-Provence où la forêt couvre 300 000 hectares, soit les 2/3 de sa superficie ; la forêt est une réserve de biodiversité et d’énergie, de stockage de carbone. Elle constitue une protection contre l’érosion des sols et participe à la qualité du paysage. Elle est une richesse vulnérable qu’il convient de préserver.

Pour ce faire, l’État mobilise chaque année de très importants moyens pour lutter contre les incendies de forêts et ainsi protéger les populations. La stratégie repose sur les principes suivants :

  • un niveau de mobilisation des services de secours proportionnel au risque d'incendie ;
  • un maillage du territoire permettant une surveillance des secteurs à risques et une réduction des délais d’intervention ;
  • un combat le plus précoce possible des feux naissants.

La campagne feux de forêts 2017 a été marquée par une augmentation significative du niveau de risque. L’activité opérationnelle du SDISService départemental d'incendie et de secours 04 a été deux fois plus importante sur la période d’été en 2017 qu’en 2016. Le bilan de l’année 2017, 412 feux pour 677 hectares est en très net hausse par rapport aux années précédentes.

Depuis le 1er janvier 2018 et jusqu’au 1er juin, 23 feux de forêts se sont déclarés, brûlant 6,75 ha. Douze sont dus aux brûlages des végétaux sur pieds ou coupés. Les cinq premiers mois de l’année ont été très secs.

Si, sur la période mars à mai 2018, les précipitations sont excédentaires sur l’ensemble du département, le risque de feu de forêts soit moins élevé pour l’été 2018. La vigilance de tous doit prévaloir.

Tous les services sont mobilisés : le SDISService départemental d'incendie et de secours, la Gendarmerie Nationale, la Direction départementale de la sécurité publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique), l’Armée, les Parcs Naturels Régionaux du Verdon et du Luberon, l’ONFOffice national des forêts, l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage, la DDT et M. le Procureur de la République.

L’action des services de l’État se compose d’un volet prévention, d’un volet de lutte contre les feux de forêt et d’un volet répressif.

Le directeur des services de cabinet a souligné le rôle essentiel de la vigilance dans la lutte contre les feux de forêts. Les causes de ces sinistres sont en majorité le fait de l’action de l’homme qu’elle soit volontaire (25 causes des feux en 2017) ou accidentelle (37).

La prévention contre les feux de forêt fait l’objet d’une réglementation spécifique : les Obligations légales de débroussaillement (OLD) qui permettent de ralentir la propagation du feu ; la règlementation sur l’emploi du feu, strictement encadré par arrêté préfectoral ; et l’accès aux forêts et l’usage de machines également encadré par un arrêté préfectoral.

Pour le volet prévention, le département fera l’objet d’une surveillance particulièrement active dans les massifs à risque, où 4 à 5 camions citernes seront en permanence sur le terrain. Sur les lacs, 10 patrouilles équipées et composées d’agents de l’ONFOffice national des forêts, de l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage et des sapeurs-pompiers assureront une mission d’information, de sensibilisation et de contrôle du public en bordure des plans d’eau.

425 gendarmes seront également mobilisés durant la saison estivale.

20 Ecogardes et 20 étudiants sensibiliseront les randonneurs et usagers des Parcs nationaux régionaux du Verdon et du Luberon aux règles de sécurité et de bonne conduite.

Pour le volet lutte contre les feux de forêts, les 1548 sapeurs-pompiers du département sont mobilisés, appuyés par 83 camions citernes et d’un hélicoptère bombardier d’eau. En cas de feux conséquents, les moyens départementaux seront appuyés par des renforts nationaux (12 CANADAIRS, 9 TRACKERS, 2 DASH-8 et 3 BEECH).

Pour volet répressif, en 2017, les patrouilles terrestres d’information, de surveillance et de contrôle de l’ONFOffice national des forêts et la Gendarmerie ont procédé à la sensibilisation et l’information de plus 3500 personnes et dressé environ 75 procès-verbaux. Enfin, la bonne collaboration entre la Gendarmerie, la DDSPdirection départementale de la sécurité publique, le service départemental d’incendie et de secours et l’office national des forêts a permis l’arrestation et le déferrement devant la justice de quatre individus.

IMG_0759_web
IMG_0768_web
   
IMG_0787_web
IMG_0806_Web